INPV
République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l’Agriculture , du Développement Rural et de la Pêche
Institut National de la Protection des Végétaux " INPV "

Situation relative au criquet pèlerin (Situation arrêtée le 10 Octobre 2019)

Les opérations de surveillance contre le criquet pèlerin se poursuivent au niveau d’In Guezzam, In Salah, Tin Zaouatin, Hoggar, Silet, Adrar, , In Salah, Bordj Badji Mokhtar et Illizi  par un dispositif antiacridien composé de  dix (10) équipes terrestre appuyées de deux (02) équipes aériennes.

Les investigations réalisées au niveau des zones de reproduction du criquet pèlerin ont permis de signaler une nette augmentation du potentiel acridien au niveau d’In Guezzam et des présences insignifiantes au sud d’Adrar et Djanet.

Les conditions écologiques demeurent favorables à la reproduction et le développement des criquets. En effet, la végétation annuelle est en plein développement au niveau de l’ensemble des oueds touchés par les pluies estivales.

 

 

Répartition des équipes de surveillance contre le criquet pèlerin au niveau du sud algérien

 

La situation acridienne au niveau des pays de la région occidentale concernés par la reproduction estivale (Mauritanie, Tchad, Niger et Mali) demeure en général calme. Les signalisations de présences acridiennes se limitent essentiellement à la Mauritanie et au Tchad.

La situation acridienne au niveau de la région centrale est caractérisée par la signalisation des présences acridiennes composées de groupes d’ailés matures en cours de reproduction au niveau du Soudan, Yémen, Erythrée, Ethiopie et Somalie.  Une superficie supplémentaire a été traitée durant la semaine écoulée, portant le cumul depuis janvier 2019 au niveau de cette région centrale à 1.143.184 ha.

PRÉVISIONS POUR L’ALGÉRIE               

Les principaux oueds abritant les conditions favorables de reproduction et du développent des criquets situés entre la bande de l’extrême sud et le Hoggar, pourraient abriter de faibles reproductions acridiennes durant la saison automnale 2019.

Aussi, les périmètres agricoles irrigués du Sahara central pourraient constituer des microclimats favorables à la reproduction des populations acridiennes sédentaires.

Les régions du Hoggar et de l’extreme sud pourraient connaitre une augmentation des effectifs acridiens suite à la présence de conditions écologiques favorables.

 

 

 

 

INPV © 2019 inpv

Warning: require_once(institut/xlmrpc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/inpv/public_html/index.php on line 16

Fatal error: require_once(): Failed opening required 'institut/xlmrpc.php' (include_path='.:/usr/lib/php:/usr/local/lib/php') in /home/inpv/public_html/index.php on line 16