INPV
République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l’Agriculture , du Développement Rural et de la Pêche
Institut National de la Protection des Végétaux " INPV "

Quelles sont les mesures prophylactiques recommandées pour bien démarrer la campagne céréalière ?

Le constat phytosanitaire des dernières campagnes céréalières fait ressortir une extension rapide dans le temps et dans l’espace des bio-agresseurs d’une campagne à une autre particulièrement les infestations par les insectes du sol, les mauvaises herbes  et les maladies fongiques.

 

Cet état de fait est la résultante de plusieurs facteurs principalement le non-respect des mesures prophylactiques qui sont obligatoires pour lutter ou limiter l’impact de certains bio-agresseurs. Ces mesures ne sont pas toujours respectées et sont parfois oubliées, voire négligées, au profit d’une lutte chimique à laquelle les céréaliculteurs accordent une grande importance. La prise en compte de certaines mesures (rotation, travail du sol et choix des variétés) diminue la facture des applications des pesticides en végétation et limite le développement des bio-agresseurs.

 

En effet, la période entre la récolte et le semis de la culture suivante,  est propice à certains travaux  du sol permettant d’éliminer une partie des adventices levées, les champignons  et les ravageurs  du sol  particulièrement le ver blanc, en agissant par :

  • Le déchaumage permet de détruire les repousses de la culture précédente et les adventices présentes dans la récolte (adventices vivaces).

 

  • Le labour qui est l’une des techniques les plus efficaces pour lutter contre  les graminées de type vulpin, bromes (durée de vie limitée lorsqu’elles sont enfouies)  et  les  adventices vivaces  par leur affaiblissement en perturbant le système racinaire,  l’enfouissement des  résidus de cultures pour réduire le taux d’inoculum des champignons  et l’exposition  des ravageurs au soleil et aux déprédateurs (exp : diminution des populations du ver blanc).

 

  • Le faux-semis est une action de désherbage qui a pour objectif de faire lever les mauvaises herbes et les détruire. Il correspond à un travail du sol très superficiel (<5cm) qui ne doit pas être positionné trop proche du semis.

 

Il est donc, impératif, que les céréaliculteurs prennent en considération ces pratiques, qui doivent être réalisées juste après la récolte, afin d’assainir leurs parcelles et avoir une protection intégrée efficace, pour les prochains semis.

Consulter l’article

 

 

 

INPV © 2017 inpv