; charset=UTF-8" /> Comment différencier entre les trois coléoptères ravageurs du palmier ? - INPV INPV
République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l’Agriculture , du Développement Rural.
Institut National de la Protection des Végétaux " INPV "

Comment différencier entre les trois coléoptères ravageurs du palmier ?

Durant ces dernières années trois ravageurs ont pris de l’ampleur sur palmier favorisés par les changements climatiques, le non-respect des pratiques culturales et les échanges commerciaux. Deux de ces ravageurs existent en Algérie, il s’agit de l’Oryctes (Oryctes agamemnon) et de trois espèces de cétoines (Oxytherea funesta, Oxytherea pantherena et cetonea faveata), le troisième ravageur très redoutable, le charançon rouge (Rhynchophorus ferrugineus), non présent en Algérie, mais fait l’objet de surveillance intense pour empêcher son introduction à partir des pays du bassin méditerranéen tous touchés par ce problème.
Ces trois espèces appartenant à l’ordre des coléoptères, appelé vulgairement scarabée, présentent presque toutes la caractéristique commune d’une peau fortement chitinisée, dure et cornée. Toutefois, sur les plans morphologique et symptomatologique, on peut les distinguer sur la base des spécificités suivantes :
L’Oryctes, est un gros scarabaeidae de 3 à 5,7 cm de long, au corps noir ou noir rougeâtre. Le mâle est caractérisé par une corne sur la tête qui est moins développée chez la femelle. L’adulte a une activité crépusculaire à nocturne. Les dégâts les plus graves sont localisés au niveau du collet et des racines provoquant la fragilité de l’arbre qui est facilement déraciné par les vents violents. La larve est blanche jaunâtre et courbée vers l’intérieur, elle peut atteindre 9 cm de longueur. Les symptômes sont marqués par la présence de trous au niveau du tronc, et de galeries profondes creusées par les larves.
La cétoine qui est reconnue par sa petite taille a un corps luisant parsemé de nombreuses taches blanches. La larve dépasse rarement 25 mm de longueur à son complet développement. Cette espèce cause le phénomène d’affaissement des palmes qui se déploie de la couronne inférieure du palmier et qui touche essentiellement les palmiers âgés de 15 à 30 ans.
Pour éviter la propagation de ces deux ravageurs, les phoeniciculteurs doivent entreprendre les mesures prophylactiques suivantes :
• Interdiction de transférer des djebbars à partir des sites infestés ;
• Entretien de la palmeraie ;
• Nettoyage des palmeraies et incinération des débris végétaux. ;
• Taille des kornafs et des palmes sèches ;
• Réduction du nombre des inflorescences femelles au moment de la pollinisation et au stade grossissement des fruits ;
• Désinfection du fumier et fertilisation avant l’usage ;
• Modération des apports hydriques ;
• Elimination des mauvaises herbes ;
• Ramassage et destruction des larves au niveau du collet et des racines.
En revanche, le Charançon rouge (Rynchophorus ferrugineus) mesure environ 3 à 3,5 cm de long, d’une couleur rouge et possède un rostre. La larve est apode contrairement aux deux espèces précédentes, de couleur brun crème, dodues avec une capsule céphalique brun foncé.
Les dégâts observés sont dus à l’activité trophique des larves qui creusent des galeries à l’intérieur du stipe du palmier. Les arbres fortement attaqués perdent la totalité de leurs palmes et le pourrissement des troncs aboutit à leurs morts. Les premiers symptômes n’apparaissent que bien après le début de l’infestation

En raison de l’importance des pertes qu’il peut occasionner constituant une menace pour notre patrimoine phoenicicole et nécessitant un dispositif de lutte très lourd, en plus de sa présence dans tous les pays du bassin méditerranéens, l’INPV a mis en place un dispositif de surveillance et de lutte contre le charançon rouge au niveau des zones frontalières, des pépinières ornementales, des parcs et des palmeraies.

Caractéristiques des différents stades

 

Caractéristiques des différents stades

 

INPV © 2020 inpv

Warning: require_once(institut/xlmrpc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/inpv/public_html/index.php on line 16

Fatal error: require_once(): Failed opening required 'institut/xlmrpc.php' (include_path='.:/usr/lib/php:/usr/local/lib/php') in /home/inpv/public_html/index.php on line 16