INPV
République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l’Agriculture , du Développement Rural et de la Pêche
Institut National de la Protection des Végétaux " INPV "

Organisation de la lutte antiacridienne en Algérie

 EN PÉRIODE DE RÉMISSION

L’Algérie, à l’instar des pays concernés par le criquet pèlerin, a adopté depuis les 60 la stratégie de la lutte préventive qui consiste à surveiller les zones potentielles de reproduction du criquet afin de détruire les premières concentrations avant le déclenchement de l’invasion. La lutte préventive est assurée par des équipes spécialisées de l’INPV qui sillonnent le Sahara au moyen de véhicules légers tous terrains et des véhicules lourds équipés d’appareils de traitement. Le déploiement des équipes de surveillance et de lutte sur le terrain s’opère en fonction des conditions écologiques qui sévissent dans les zones abritant le criquet pèlerin. Pour cela, l’INPV utilise les données météorologiques que lui fournit l’Office National de Météorologie (par convention), grâce à des stations réparties sur tout le territoire national et les images satellites de végétation fournies par l’ASAL et la FAO.

Le Département de lutte contre le criquet pèlerin est organisé en trois services:

  •  Service de prospection et de lutte
  • Gestion du dispositif de prospection par la mobilisation du personnel
  •  Mise en œuvre sur terrain des opérations de surveillance contre les espèces acridiennes migratrices
  •  Conduire des opérations de lutte en phase de rémission et d’invasion et à l’échelle nationale et internationale
  •  Service des informations acridiennes et prévisions
  •  Élaboration des programmes de prospection
  •  Collecte et analyse quotidienne des informations acridiennes, météorologiques et écologiques issues des opérations de prospections au niveau des wilayate sahariennes et des autres pays concernées en phase de rémission et d’invasion généralisée
  •  Coordonner les activités de surveillance acridienne mixte avec les pays
    limitrophes maghrébins et Sahéliens
  • Assurer la liaison avec les autres partenaires (services météorologiques,
    l’Agence Spatiale Algérienne et autres institutions) impliqués dans la lutte
    antiacridienne
  • Gestion des outils électroniques (Appareils de transmission satellites et GPS), applications informatiques (SIG), et cartographiques (Images satellite) relatives à l’analyse de la situation acridienne et la stratégie de lutte préconisée.
  • Élaboration et diffusion des bulletins d’informations sur la situation au niveau national et international

 Service de la recherche et de l’expérimentation

  • Recherche et développement de nouvelles techniques et stratégies de lutte contre les fléaux agricoles
  • Élaboration des protocoles d’essai de nouveaux moyens de lutte
  • Encadrement scientifique et techniques des étudiants et stagiaires, nationaux et étrangers
  • Suivi de l’efficacité et de la qualité des pulvérisations de pesticides effectués sur terrain

 EN PÉRIODE D’INVASION

En période d’invasion, la lutte est placée sous le patronage du Comité Interministériel de Lutte Antiacridienne (CILA) institué par le  décret n°67-177 du 31 Août 1967  .
Ce comité présidé par le Ministre chargé de l’Agriculture, regroupe neuf départements ministériels chargés de définir le programme national de lutte antiacridienne et de réunir les moyens nécessaires à son exécution.
L’organisation de la lutte est régie par une instruction interministérielle datée du 13 juillet 1988 définissant le cadre institutionnel de la lutte antiacridienne en période d’invasion.
Au niveau central, l’organisation des opérations de lutte contre l’invasion a été assurée par le Poste de Commandement Central. Le PCC est composé des représentants des Ministères suivants :

  •  Agriculture et du développement rural ;
  •  Défense nationale ;
  •  Intérieur et des collectivités locales ;
  •  Transports ;
  •  Santé, de la Population et de la Reforme Hospitalière ;
  •  Aménagement du Territoire et de l’Environnement ;
  •  Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique;
  •  Poste et des Technologies de l’Information et la Communication ;
  •  Énergie et des mines

Le poste de commandement central de lutte antiacridienne s’est appuyé pour son fonctionnement, sur douze (12) cellules opérationnelles regroupant les représentants des Ministères. Il a pour mission la mise à l’exécution des décisions du Comité Interministériel de Lutte Antiacridienne.

A ce titre, il est chargé entre autres de concevoir et de mettre en œuvre le dispositif de prévention et de lutte contre l’invasion acridienne en Algérie.
Pour la réalisation de ses missions, le PCC est relayé sur le terrain par des postes de commandement de wilaya (PCW). Ce dernier est institué par arrêté du Wali et placé sous son autorité directe et conduit les opérations de lutte et de prévention.

Pour ce faire, il s’appuie sur les cellules communales placées sous l’autorité du président de l’Assemblé Populaire Communale.

INPV © 2017 inpv