INPV
République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l’Agriculture , du Développement Rural et de la Pêche
Institut National de la Protection des Végétaux " INPV "

Les Punaises des céréales

Elle consiste à effectuer sur le terrain des investigations technique afin de détecter les premières populations de punaise et intervenir aux moments propices pour éviter les dégâts sur productions céréalières.
Le suivi sur le terrain passe par les phases suivantes :

-* <b> Phase hivernale </b>

Il s’agit de prospecter dans les gîtes d’hiver dégâts identifiés et géo référencés, abritant les punaises et de les surveiller en vue de déterminer les premières manifestations de fin de diapause.

Les traitements au niveau de ces gîtes ne sont pas recommandés en raison de la présence simultanée des insectes utiles, dans les mêmes touffes et en raison des traitements qui pourraient être préjudiciable à l’environnement et au bétail qui se nourrit des plantes gites.

-* <b> Phase printanière </b>

C’est une phase cruciale qui comporte deux étapes :

-** <b> 1ère étape </b> : Détecter la première sortie gîtes de la punaise afin de l’empêcher de se déplacer vers les zones de reproduction printanière.

-** <b> 2ème étape </b> : Empêcher les populations de punaise de se reproduire en bordure des champs de céréales sur les graminées spontanées.

-* <b> Phase estivale </b>

Il s’agit de surveiller les populations de punaise pouvant se reproduire à l’intérieur des parcelles de céréales. Cette situation si elle se produit, révèle l’échec de la surveillance en phase printanière.

-* <b> Phase automnale </b>

Au cours de cette phase, il faut repérer d’éventuels vols de retour de punaise vers lieux de diapause dans les gîtes d’hiver.

INPV © 2017 inpv