INPV
République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l’Agriculture , du Développement Rural et de la Pêche
Institut National de la Protection des Végétaux " INPV "

SRPV de Chlef : Situation de la mineuse sur tomate de plein champs

Dans le cadre du dispositif de surveillance de la mineuse de la tomate (Tuta absoluta), une équipe technique de la SRPV de Chlef a entamé un programme de surveillance de ce ravageur au niveau des champs de tomate d’arrière-saison qui sont concentrés principalement dans les zones côtières  de la circonscription de Souk-lethnine (W. Ain Defla) et Breira, Bénia-Haoua (W. Chlef). Les prospections ont permis de déceler des attaques précoces de ce redoutable ravageur sur jeunes plants de tomate d’arrière-saison. Selon nos investigations, l’origine principale de ces infestations primaires est l’abandon des serres en fin de saison,  ainsi que l’usage récurrent des insecticides  appartenant aux mêmes familles chimiques ayant les mêmes modes d’action et le non-respect du nombre maximal d’application par saison. A cet effet, les cadres techniques de la SRPV ont prodigués aux agriculteurs de cette filière les mesures de protection appropriées telles que l’élimination les débris de plants de tomate primeurs (sous serres) abandonnés, l’alternance entre les insecticides de familles et modes d’actions différents et l’usage de molécules nouvellement mise sur le marché comme le flubendiamide et le bon entretien des champs (désherbage et binage). Un programme de sensibilisation et d’encadrement des agriculteurs a été engagé au profit des tomatiers tout au long du cycle de la culture pour inciter les agriculteurs à adopter une approche de lutte intégrée contre ce ravageur.

 

INPV © 2018 inpv

Warning: require_once(institut/xlmrpc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/inpv/public_html/index.php on line 16

Fatal error: require_once(): Failed opening required 'institut/xlmrpc.php' (include_path='.:/usr/lib/php:/usr/local/lib/php') in /home/inpv/public_html/index.php on line 16