INPV
République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l’Agriculture , du Développement Rural et de la Pêche
Institut National de la Protection des Végétaux " INPV "

ATELIER SUR LE DISPOSITIF DE SURVEILLANCE ET DE LUTTE CONTRE LE CHARANÇON ROUGE AU NIVEAU DE L’INPV

 En prévision de la mise en place du dispositif de surveillance automnale du charançon rouge du palmier au titre de l’année 2017, l’INPV a organisé un atelier de travail le Mercredi 04/10/2017 à 9h30 à son siège .

Cet événement a regroupé les intervenants dans ce dispositif, notamment les cadres des SRPV, les inspecteurs phytosanitaires des wilayate du centre, et des wilayate frontalières avec les pays voisins, où ce ravageur a déjà été identifié, à savoir : la Tunisie, le Maroc, la Mauritanie et la Lybie , ainsi que les cadres de l’INVA, de l’ITIDAS et de l’EHEV

 

Lors de cet atelier, une communication orale a été présentée sur le bilan de la première phase de surveillance avec les multiples contraintes rencontrées sur le terrain, ainsi que les réajustements envisagés de la stratégie adoptée pour la deuxième phase de surveillance.

 

A l’issue de cet atelier, des recommandations ont été transmises aux différents participants, et cela afin d’assurer une prise en charge d’une surveillance efficiente de ce ravageur. Il s’agit de :

  • Vigilance au niveau des wilayate frontalières : Maroc ,Lybie, Mauritanie et Tunisie ,
  • Installation des pièges au niveau des régions frontalières pour une courte durée
  • Contrôle visuel en permanence des palmiers ;
  • Installation des affiches de sensibilisation au niveau des ports et aéroports,
  • Formation et sensibilisation continue des douanes.
  • Les échanges d’information entre les cadres des différents secteurs concernés par la surveillance contre le charançon rouge du palmier, notamment au niveau des frontières,
  • Intensification de la vulgarisation et de la sensibilisation au profit des agriculteurs et les pépiniéristes importateurs de plants d’ornements,
  • Diffusion des bulletins d’alerte au niveau des frontières.

 

D’autre part, des moyens de surveillance de ce ravageur ont été affectés aux représentants des SRPV et aux Inspecteurs phytosanitaires des  wilayas concernées par le dispositif de surveillance : il s’agit de pièges à phéromones sexuelles qui permettent de détecter le vol des adultes. Les données recueillies par le réseau de surveillance seront réceptionnées à une cadence bimensuelle au niveau d’une cellule centrale basée à l’INPV pour analyse, exploitation des données et prise de décisions.

 

 

INPV © 2017 inpv