; charset=UTF-8" /> Traitement d’hiver des arbres fruitiers et de la vigne 06/12/2020 - INPV INPV
République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l’Agriculture , du Développement Rural.
Institut National de la Protection des Végétaux " INPV "

Traitement d’hiver des arbres fruitiers et de la vigne 06/12/2020

Durant la période hivernale, les arbres fruitiers et la vigne, rentrent progressivement en phase de dormance. Parallèlement, les insectes et les maladies entament leur phase de repos. Ces nombreux bio-agresseurs hivernent généralement sous les écorces et les fruits momifiés restés accrochés aux arbres ou tombés sur le sol. C’est pourquoi, un traitement d’hiver est toujours indispensable pour prévenir et réduire les dégâts des ravageurs et maladies (pucerons, cochenilles, cloque du pêcher, tavelure…).

A cet effet, il est vivement conseillé aux arboriculteurs et viticulteurs de se préparer pour l’application de ces mesures qui consistent essentiellement à : 

  • Éliminer et bruler toutes feuilles mortes, fruits momifiés, parties malades afin d’éviter toute propagation.

 

  • Débarrasser les arbres des mousses et lichens pour réduire les caches des insectes nuisibles.
  • Nettoyer toutes les plaies et/ou chancres par un curetage et procéder ensuite à un badigeonnage avec du mastic cicatrisant.

 

  • Désinfecter les outils de taille pour éviter la propagation des maladies.

 

  • Le traitement chimique doit être effectué en plein repos végétatif et consiste en l’application d’une pulvérisation abondante sur toutes les parties de l’arbre avec un produit homologué ou un mélange composé d’un insecticide, d’un fongicide cuprique et d’une huile minérale.

 Traitements d’hiver 2020 

INPV © 2021 inpv

Warning: require_once(institut/xlmrpc.php): failed to open stream: No such file or directory in /home/inpv/public_html/index.php on line 16

Fatal error: require_once(): Failed opening required 'institut/xlmrpc.php' (include_path='.:/usr/lib/php:/usr/local/lib/php') in /home/inpv/public_html/index.php on line 16